The Last of Us a le potentiel pour être joué sur PSVR 2

The Last of Us est sans aucun doute l'une des plus grandes franchises de la PlayStation. En seulement deux épisodes, Naughty Dog a imposé sa franchise jusqu'à la naissance d'une série qui sera prochainement diffusée sur HBO. Cela signifie que Sony mise sur les couilles en or d'un studio qui a gâté les joueurs avec Uncharted. Nous imaginons donc un avenir où The Last of Us, fleuron de la PlayStation, fera une incursion dans la réalité virtuelle. D'autant plus que la firme japonaise a récemment officialisé l'existence de son PSVR 2. Est-ce une bonne idée à l'heure du métavers ?

The Last of Us possède un univers immense. En seulement deux jeux, la franchise a construit une mythologie solide, avec des points de référence fixes et des personnages forts. Cette mythologie sera encore développée par la série. Certes, il y a encore quelques zones d'ombre, mais nous savons déjà que l'humanité vit une fin du monde provoquée par un virus qui donne naissance à des créatures. Outre les infectés, les humains sont également plongés dans la violence. Un spin-off sous forme de réalité virtuelle a beaucoup à offrir en termes d'immersion. Le genre de l'horreur en profiterait, à l'instar de Resident Evil 7, dont la version VR était très sympathique.

L'action de "The Last of Us" est remplacée par une approche beaucoup plus effrayante et un joueur impuissant et démuni. Du pur survival-horror dans une veine différente des jeux de la franchise.

Sony n'a jamais caché son intérêt pour la réalité virtuelle. Malgré des défauts évidents, le PSVR était un casque abordable. Depuis, le marché a évolué, la technologie s'affine et les coûts baissent. Le PSVR 2 sera bien meilleur en termes de fiche technique. Avec l'avènement du métavers, initié par Facebook (Meta) et bientôt par Apple, le fabricant de la PlayStation a tout intérêt à se positionner. Et quelle meilleure vitrine que d'utiliser une marque aussi forte que The Last of Us ? Montrer aux joueurs qu'il est possible de profiter de titres de qualité et pas seulement d'expériences courtes et pas toujours enthousiasmantes.

Valve a prouvé avec Half-Life : Alyx que la réalité virtuelle a un énorme potentiel pour créer des jeux complets et généreux.