Pourquoi tout le monde est obsédé par les sneakers ?

Les baskets et plus largement la tendance de l’athleisure (contraction des mots athlétique et plaisir en anglais) sont de plus en plus populaire, notamment parmi les célébrités. Cette tendance consiste à porter des affaires de sport au quotidien, comme des leggings de yoga ou encore des baskets habituellement destinées à l’activité physique. Certaines marques de luxe, comme Balenciaga ou Gucci s’y sont mises et sont même citées par des rappeurs dans leurs chansons, preuve que le monde du luxe flirte désormais étroitement avec le streetwear.L’exemple le plus marquant dernièrement fut la collaboration entre Balenciaga et Demna Gvasalia. Ce dernier, styliste connu pour son extravagance, son goût pour la culture street et la provocation, a lancé conjointement avec la marque la célèbre  Balenciaga Triple S, qui selon la plateforme de recherche Lyst a créé un raz-de-marée sur les réseaux sociaux, avec plus d’un million d’hashtags sur Instagram depuis sa sortie en septembre 2017.Véritable phénomène de société, les ugly sneakers (comprenez ici « baskets moches »), aussi appelées « baskets de papas » ont été vues aux pieds de nombreuses célébrités comme Kanye West, Rihanna ou encore Asap Rocky. Elles ont aussi envahi les réseaux sociaux, à tel point qu’aujourd’hui tout le monde veut des baskets à semelles épaisses.

Les intéressés n’ont que l’embarras du choix, entre la fameuse Triple S de Balenciaga, vrai chef de file de cette tendance, la Nike Air VaporMax Flyknit, la SEGA Flashtrek de Gucci, la Yeezy Desert Rat 500, l’iconique Disruptor II de Fila ou encore l’Archlight de Louis Vuitton, s’étant aussi inscrit dans cette mouvance.

Les sneakers sont devenues un accessoire de mode dès les années 70 avec l’apparition de la culture hip-hopLes rappeurs en font rapidement un symbole de réussite sociale et commencent à dicter les tendances, hissant certains modèles et marques au-devant de la scène, c’est ainsi que les baskets sont devenues plus qu’un équipement sportif.

Aujourd’hui, les marques de luxe surfent complètement sur cette image « bling-bling » de la basket et sur les tendances aperçues dans les années 90. Les collaborations comme celles de Louis Vuitton avec Supreme en 2017 ou bien Missoni et Pigalle ou encore Moncler et Off-White ne cessent de faire se rencontrer deux mondes qui sont en passe de créer de véritables cataclysmes dans la mode. Cette tendance n’est pas prête de s’essouffler si l’on en croit les chiffres, notamment ceux de Balanciaga qui a affiché un taux de croissance de 40% en 2017 suite au succès de sa Triple S. On estime que le marché devrait valoir plus de 220 milliards de dollars d’ici 2020, selon cet article paru dans GQ.

Mais le succès de la basket est également une affaire de génération, car comme le précise Vincent Grégoire, « Nous sommes dans la génération lounge ». Les millennials, qui restent un enjeu majeur pour les marques de sneakers, s’intéressent en effet davantage au confort. Ils prennent aussi un malin plaisir à surfer sur la vague du mauvais goût issue du regain d’intérêt pour la contre-culture des années 90, qui marque clairement la rupture avec les générations précédentes.

Les sneakers et la tendance des baskets de papas sont donc la preuve que luxe et confort peuvent s’associer pour le plus grand bonheur des stars et des fashionistas. Les millennials n’ont pas fini de dicter les tendances qui enflammeront les réseaux sociaux, quitte à laisser pantois leurs aînés.