Une enseignante victime d’une «fatwa numérique»:«Les professeurs doivent avoir une certaine liberté»

Une enseignante victime d’une «fatwa numérique»:«Les professeurs doivent avoir une certaine liberté»

Selon des informations du Parisien, révélées le 16 janvier, une professeur de SVT d'un collège à Trappes avait remplacé début décembre 2020, dans une frise chronologique, le croquis de l’homo sapiens par un portrait de Soprano. Un parent d’élève y avait vu du racisme et avait partagé le cours sur Facebook, entraînant une «fatwa numérique» selon le procureur. D’abord mis en garde à vue, le parent d’élève à l’origine des menaces a été jugé le 15 novembre dernier. Il a reçu une peine de six mois de prison. Laurent, professeur en Seine-Saint-Denis, a réagit à ces informations sur le plateau de RT France.


Rejoignez-nous sur Telegram : 🔵 https://t.me/rtfrance_officiel

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de RT France : https://www.youtube.com/rtenfrancais

RT en français : http://rtfrance.tv
Facebook : https://www.facebook.com/RTFrance
Twitter : https://twitter.com/rtenfrancais
Instagram : https://www.instagram.com/rtfrance/