"J'avais les larmes aux yeux" : Patrick Fiori est bouleversé par son rôle dans Mauvaises Graines

Dans "Télé Magazine", Patrick Fiori nous a parlé de ses débuts dans un long métrage qui sera bientôt diffusé. La star de 52 ans de "Mauvaises Graines" de Thierry Petit s'est dite dépassée par son rôle.

Dans une interview accordée à Télé Magazine, Patrick Fiori s'est exprimé sur sa carrière. Lors du casting de Mauvaises graines, qui sera diffusé sur France 3 le 26 octobre 2021, le coach vocal nous a parlé des similitudes touchantes entre son rôle et sa vie privée.

Dans le téléfilm réalisé par Thierry Petit, l'artiste joue le rôle de Jean Bogossian. Un nom d'origine arménienne qui fait référence à son véritable nom de famille. Car avant d'être connu dans toute la France sous le nom de Patrick Fiori, l'artiste de 52 ans s'appelait Patrick Chouchayan. Un nom de famille qu'il a changé à l'âge de 14 ans : "À l'école, personne ne savait comment prononcer mon nom de famille : Chouchayan. Quand j'avais 14 ans, j'ai demandé à mon père si cela le dérangeait que je prenne le nom de jeune fille de ma mère, qui signifie "fleurs" en italien", a-t-il confié à nos collègues de Femme Actuelle en 2015.

Un rôle sur mesure

Lorsqu'il a lu le scénario de ce téléfilm, Patrick Fiori nous a confié avoir ressenti de nombreuses émotions. "J'ai eu l'impression de rencontrer mon jeune père. Quand j'ai lu le scénario, j'avais les larmes aux yeux", a-t-il confié à Télé Magazines. Cette générosité, cette envie de motiver ses troupes, c'est lui". Un rôle qui rappelle sa famille, mais aussi son enfance.

" Jean Bogossian, c'est aussi la Cité Bel-Air à Marseille, où j'ai grandi parmi soixante-dix nationalités. Je connaissais ce monde où toutes les portes m'étaient ouvertes, où je pouvais frapper n'importe quel plat. Je mangeais de l'arabe le midi, du créole le soir et du chinois le lendemain", raconte-t-il avec nostalgie. Et il conclut, en se remémorant son enfance à Marseille : "Enfants, nous ne cherchions pas à savoir qui priait quoi. Nos dieux ont mangé et couru dans les collines. Je profite de la vie ! Jean Bogossian était en moi. Je viens de le réveiller.

Découvrez l'interview complète de Patrick Fiori dans Télé Magazine, disponible en kiosque.