"Je ne sais pas si je dois le regretter", dit le chanteur Benjamin Biolay comme jamais à propos de ses filles et de ce qu'il s'accuse...

La vie privée de Benjamin Biolay fascine le public, bien qu'il soit toujours très discret. Pour "Jours de France", en revanche, l'artiste a accepté de parler de ses deux enfants sans concession. Des confessions inédites !

L'emprisonnement n'a pas été facile pour des milliers de Français. Surtout pour Benjamin Biolay. Comme beaucoup d'autres, l'auteur-compositeur-interprète a dû mettre certains de ses projets en attente. Il a également passé ce temps avec sa fille aînée Anna, issue de sa précédente relation avec Chiara Mastroianni. Mais sa plus jeune fille, qui vit en Amérique du Sud, n'était pas avec lui. Une situation difficile à accepter. "J'ai traversé des heures difficiles. Bien sûr, avec ma famille, avec ma grande fille, mais je suis coincé à Paris, loin de la maison où j'aime vivre, dans la banlieue de Sète", a-t-il avoué à Jours de France. "Loin de ma petite fille qui vit en Argentine. Et nous avons été absolument stupéfaits par ce que nous avons vécu. Je m'étonne encore de ceux qui prétendent avoir aimé ce moment. Je détestais ça."

"J'ai été un peu négligent avec eux".

Benjamin Biolay ne parle pas de sa progéniture, mais il nous a assuré que, comme lui, ses deux enfants ont une fibre artistique. Une sensibilité qui pourrait être liée à leur environnement. Mais aussi à leur éducation. "Comment est ta peine" a dit le chanteur, "Je ne sais pas si j'ai été trop laxiste avec eux. "Je ne sais pas si je dois le regretter ou non. Mais finalement, ils l'ont fait presque spontanément". Ce n'est qu'en 2020 que le chanteur a avoué être le père d'une deuxième fille, qui vit aujourd'hui à Buenos Aires. Vous vous épanchez sur les médias sociaux ? Très peu pour lui. "Je voulais aussi prouver qu'on peut protéger sa vie privée", a-t-il déclaré à Paris Match. "Si vous ne postez pas de photos de la table d'accouchement sur Instagram, personne ne le sait. Pour vivre heureux, il faut vivre en secret !

Voir aussi : Le grand coup de Benjamin Biolay au gouvernement