Comment réussir la planification écologique ?

Comment réussir la planification écologique ?

Le gouvernement Castex "restera en place" jusqu'au 13 mai au moins, annonçait Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement le 4 mai dernier. Ce vendredi marque donc le compte à rebours vers un nouveau gouvernement et avec lui un Premier ministre ou une Première ministre en charge de la “planification écologique”. Une mission qui comprend de nombreux défis à relever.

Un premier quinquennat mitigé

En ligne de mire: la neutralité carbone à atteindre d’ici à 2050 et inscrite dans la “Stratégie nationale bas carbone” (SNBC). Elle comprend plusieurs objectifs : Décarboner complètement l’énergie à l’horizon 2050 notamment grâce au renouvelable, réduire de moitié les consommations d’énergie, réduire fortement les émissions de gaz à effet de serre et permettre l'absorption des gaz à effet de serre.

Le problème c’est que lors du premier quinquennat de Macron, les politiques publiques mises en place n’ont pas été à la hauteur. Dans son rapport de 2021, le Haut Conseil pour le Climat “constate une amélioration mitigée du rythme de baisse des émissions de gaz à effet de serre et du suivi des politiques publiques. Ces dernières sont encore insuffisamment alignées sur la trajectoire de réduction des émissions prévue par la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC), alors que les objectifs européens vont demander un rehaussement des efforts au niveau national.”

La planification écologique au coeur du nouveau gouvernement

Afin de respecter les objectifs de la SNBC, Emmanuel Macron veut changer de stratégie. Le nouveau chef de gouvernement devrait pour cela être accompagné de deux ministres délégués, l’un chargé de la planification énergétique, l’autre de la planification écologique territoriale. Le problème c’est que l’on ne connaît pas encore les missions précises qui leur seront attribuées. Par ailleurs, durant la campagne présidentielle, le Shift Project avait analysé le programme du candidat Macron et si celui-ci va dans le bon sens, les promesses faites restent floues, notamment concernant leur financement.

-----

Abonnez-vous à la chaîne YouTube du HuffPost dès maintenant : https://www.youtube.com/c/lehuffpost

Pour plus de contenu du HuffPost:
Web: https://www.huffingtonpost.fr/
Facebook: https://www.facebook.com/LeHuffPost/
Twitter: https://twitter.com/LeHuffPost
Instagram: https://www.instagram.com/lehuffpost/

Pour recevoir gratuitement notre newsletter quotidienne:
https://www.huffingtonpost.fr/newsletter/default/