Un enfant porteur du VIH est en rémission ! Son cas passionne les chercheurs

C'est un cas exceptionnel, qui offre de nouveaux espoirs quant à un traitement contre le virus du sida. Alors qu'il a arrêté ses traitements depuis plus de huit ans, un enfant sud-africain est toujours en rémission. La présentation de son cas à la conférence de l'International AIDS Society à Paris a suscité le plus vif intérêt des chercheurs.

Débutée ce dimanche 23 juillet, la conférence de l'International AIDS Society réunit les plus grands spécialistes mondiaux autour des dernières avancées scientifiques sur le virus du sida. Alors que les conférences se sont succédées, l'une d'elles à particulièrement retenu l'attention : il s'agit de la présentation du cas rarissime d'un enfant sud-africain infecté du VIH qui, traité dès sa naissance par des antirétroviraux, est en rémission plus de huit ans après l'arrêt des traitements. Aujourd'hui âgé de 9 ans, l'enfant, toujours suivi par une équipe de chercheurs, continue de n’avoir aucune réplication du VIH. Cela signifie que, si le virus est toujours présent dans son organisme, l’infection demeure contrôlée.

L'Express

Ainsi que le relève le Monde, il existe d’autres très rares cas d’individus qui, après interruption des antirétroviraux, ont connu une infection restant sous contrôle. C’est le cas, en France, des quatorze patients de la « cohorte Visconti » et d’une adolescente qui est toujours en rémission douze ans après l’arrêt du traitement, suivis par le Pr Christine Rouzioux (université Paris-Descartes, CHU Necker, AP-HP) et le Dr Asier Saez-Cirion (Institut Pasteur).

Au regard du peu de personnes en rémission dans le monde, ce nouveau cas représente une excellente nouvelle : « Nous sommes ravis pour cet enfant et les parents sont très heureux" a commenté le médecin en charge de ce jeune patient. Néanmoins une guérison n'est pas à l'ordre du jour : "Nous surveillons sa charge virale afin de pouvoir déceler d’éventuels signes de rebond, qui indiqueraient que le virus se multiplie », précise le Dr Cotton. Le risque de voir une réactivation du virus est donc bien réel.

L'Express

Pour l'heure, les facteurs ayant conduis à une telle rémission suscitent bien des interrogations chez les chercheurs. « Nous n’avons pas encore fini les examens chez l’enfant que nous suivons et ne connaissons pas encore toutes ses caractéristiques, observe ainsi le Dr Avy Violari. "A ce stade, nous ne savons pas si sa rémission est due à des facteurs génétiques, à des facteurs immunitaires ou au virus lui-même. » 

L'étude de ce cas exceptionnel n'en est donc qu'à ses débuts et ne bouleversera pas dans l'immédiat les politiques en matière de traitement du VIH, ainsi que l'estime le Dr Avy Violari.

Si la guérison des patients atteints du virus du sida n'est pas d'actualité, la rémission de cet enfant sud-africain apporte cependant un nouvel élan à la recherche. L'identification des facteurs de rémission permettrait en effet de mieux cibler les traitements et ainsi de garantir la rémission des patients. Et pourquoi de mener vers de véritables guérisons.