Pourquoi vous plaindre est mauvais pour votre santé !

Pourquoi se plaint-on ? Est-ce pour communiquer une préoccupation, évacuer une frustration ? Ce qui est certain est que lorsqu'elle se transforme en habitude, cette pratique répandue chez nombre d'entre nous comporte divers effets négatifs sur notre santé. La preuve en vidéo !

A petite dose, se plaindre permet d'évacuer et de prendre du recul. Tous les psychologues sont formels : en libérant les émotions, se plaindre sert à se sentir mieux.

Mais la science vient de prouver que se plaindre continuellement avait de nombreux effets négatifs, tant sur le plan physique que mental.

Cette pratique répandue aurait notamment pour effet de vous enfermer dans un cercle vicieux qui tend à vous rendre négatif et pessimiste. En effet, du fait de la plasticité du cerveau, plus vous recourez à une pensée, plus vos circuits synaptiques ont tendance à favoriser son apparition. Autrement dit plus une pensée est utilisée, plus vous y penserez facilement et régulièrement. Par conséquent, si vous avez des pensées néfastes et sombres, alors avec l’habitude, il y a de grandes chances pour que cela se perpétue. Une sorte de cercle vicieux de la pensée qui, au fur et à mesure, vous pousse même à imaginer des choses négatives sans que cela ne soit provoqué par votre environnement. Autrement dit, vous devenez pessimiste.

@esporte
Non seulement se plaindre peut vous entrainer dans un tourbillon d'émotions négatives, influençant votre humeur générale, mais cela a aussi tendance à se répercuter sur votre entourage par un effet de mimétisme inconscient. Le psychiastre Parton fait ainsi remarquer : « Quand on voit quelqu’un vivre une émotion, notre cerveau tente de recréer ce sentiment pour qu’on puisse se rendre compte ce que la personne est en train de traverser. C’est l’empathie". Par conséquent si une ou plusieurs personnes de notre entourage produit des émotions négatives et pessimistes, on tend à devenir comme eux. Tandis qu'être accompagné de personnes gaies et positives vous fera du bien.

LeFigaro

Sans compter le fait que se plaindre provoque un stress important au quotidien ! Ce dernier affaiblit le système immunitaire, augmente la pression sanguine, les risques de crise cardiaque, de diabète et d’obésité. En effet en ayant des pensées négatives, on libère dans le corps du cortisol, l’hormone responsable du stress et de pas mal de dérèglements. « Peu de gens le savent mais le stress est l’un des plus grands maux que peut subir l’organisme. Il possède une énorme influence sur ce dernier, et elle est très rarement positive. Pour ne pas dire jamais » explique le psychiatre.
A bon entendeur !