USA : Fake news mode d’emploi - Désintox - ARTE

USA : fake news, mode d'emploi Ces derniers jours circule sur les réseaux sociaux français, mais surtout américains, une photo de Ruth Bader Ginsburg, icône féministe et juge à la Cour suprême des Etats-Unis, décédée la semaine dernière. Avec la citation suivante : «La pédophilie est bonne pour les enfants». R.B.G., de son surnom, n’a évidemment jamais rien dit de tel. D’où vient la fausse citation? D’une autre fausse citation, qui a depuis été déformée! Tout commence en 1974 lors de la publication d’un livre où RBG dénonçait le sexisme sémantique de la loi américaine. Selon elle, en utilisant le terme «homme» pour désigner «les hommes et les femmes», la Constitution ne garantissait pas les mêmes droits aux hommes et aux femmes aux Etats-Unis. Pour montrer à quoi pourrait ressembler un exemple de législation «non-sexiste», RBG citait une réforme du code pénal datant de 1973 redonnant une définition du viol. Dans un exemple, il était écrit qu'il y a viol quand «"L'autre personne" est âgée de moins de 12 ans». C’est cette dernière phrase qui a valu depuis les pires accusations à Ruth Bader Ginsburg, ses opposants l’accusant à tort de vouloir abaisser l’âge du consentement. Cela n’a pas empêché ces accusations d’apparaître dès 1993, lors de la nomination de RBG à la cour suprême. Elles ont réémergé en 2005 sur News… et de nouveau lors de sa mort la semaine dernière. Depuis, la malhonnêteté a donc franchi un nouveau cap, avec la publication sur les réseaux de cette photo de Ruth Bader Ginsburg, affublée d’une phrase sur la pédophilie qu’elle n’a jamais prononcée, elle-même inspirée… d’une phrase qu’elle n’a jamais écrite. #FakeNews #RBG #Pedophilie Abonnez-vous à la chaine Youtube d’ARTE 28 minutes : https://www.youtube.com/channel/28minutesARTE Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/ Twitter : https://twitter.com/28minutes